Aspects épidémiologiques, cliniques, biologiques et thérapeutiques des enfants décédés sous antirétroviraux au complexe pédiatrique de Bangui, République Centrafricaine.

Léon KOBANGUE

Résumé


Contexte: Principale cause de morbidité et de mortalité chez l’enfant en Afrique subsaharienne, le VIH / SIDA est et demeure un problème de santé publique.

Objectif : Décrire les aspects épidémiologiques, cliniques, biologiques et thérapeutiques des enfants décédés sous antirétroviraux.

Matériels et méthodes : Etude rétrospective transversale à visée descriptive de janvier 2008 à Décembre 2013 chez les enfants de 0 à 15 ans décédés sous traitement antirétroviral au complexe pédiatrique de Bangui durant la période de l’étude.

Résultats : Le sexe masculin prédominait (53.2%) sur le sexe féminin  (46.8%), les enfants de plus de 5 ans étaient majoritaires. Les classes  B et C de CDC Atlanta totalisait 86%  patients; le stade 3 de l’OMS (42,5%) était majoritaire. L’anémie (75,8%) était suivie par les infections broncho-pulmonaires non spécifiques (48,9%), la malnutrition (28,8%), la diarrhée chronique (25,8%) et de la tuberculose (15,6%). Le VIH 1 (55,1%) était suivi de VIH 1+2 (37,1%) et de VIH2 (7,8%).

Les patients  (78%) étaient mis sous l’association de 2 inhibiteurs nucléotidiques de la Reverse transcriptase (INTI) +1 inhibiteur non nucléotidiques dont 3TC+d4T+NVP (66%) et 22% étaient sous association INTI +1 inhibiteur de la protéase dont RNFV indice 1+3TC+D4T (14,5%).

Il en résulte que la prise en charge des enfants par les ARV devraient s’accompagner d’une surveillance clinique et para clinique rigoureuses sans oublier le choix de certains protocoles.

Mots clés : Epidémiologie, enfants décédés, ARV, Bangui.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243