Profil épidémiologique des consultants admis aux urgences médicales pédiatriques du Centre Hospitalier National de Pikine

Fatou LY

Résumé


Dans les pays qui en sont dotés, la fréquentation des services d’urgences est en constante augmentation, avec dans beaucoup de situations une utilisation anarchique de ces services.
Les objectifs de notre étude étaient de décrire le profil épidémiologique des enfants admis pour une  urgence médicale pressentie au CHN de Pikine, d’identifier les différentes pathologies reçues  et d’apprécier  leur devenir.
Il s’agit d’une étude prospective d’une durée de 3 mois incluant tous les enfants âgés de 0 à 15 ans, hospitalisés ou non, admis au service d’accueil des urgences au cours de la garde pour une urgence médicale pressentie.
Plus de 80% des admissions concernait  les enfants de 0 à 5 ans. Le  sexe ratio était en faveur des garçons. Nos patients étaient issus majoritairement d’une classe socio-économique défavorisée. Plus de la moitié   était  admis entre 14h et 00h   avec un délai de consultation de 24 heures.
Les principales pathologies retrouvées étaient par ordre de fréquence décroissante : respiratoires,  digestives,  infectieuses,  ORL  et neurologiques. Plus de 90% de nos patients avaient séjourné moins de 24h aux urgences.
Le retour à domicile après l’admission aux urgences avait été autorisé chez plus de la moitié. Un quart des patients était hospitalisé et le reste transféré. Notre étude prouve que la plupart des urgences sont des urgences ressenties par des parents.
Il s’avère nécessaire de mettre en place un service d’accueil des urgences pédiatriques fonctionnel permettant de faire un tri adéquat des « vraies urgences » des cas non urgents.


 Mots clés : urgences médicales, enfants, Pikine


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243