LES PLEURESIES PURULENTES DE L’ENFANT : EXPERIENCE DU CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D’ENFANTS ALBERT ROYER DE DAKAR (SENEGAL).

Lamine THIAM

Résumé


Introduction : l’incidence des infections respiratoires aiguës basses est en augmentation à travers le monde. Le but de notre travail était d’étudier le profil épidémiologique, clinique, thérapeutique et évolutif des pleurésies purulentes (PP) chez l’enfant au Centre Hospitalier National d’Enfants Albert Royer (CHNEAR) de Dakar.

Matériel et Méthodes: il s’agit d’une étude rétrospective. Ont été inclus, les enfants âgés de 1mois à 15ans, admis pour une PP durant la période allant du 1er janvier 2009 au 30 juin 2014. Nous avons recueilli, à partir des dossiers d’hospitalisation, les données épidémiologiques, cliniques, radiologiques, bactériologiques et thérapeutiques.

Résultats: durant la période d’étude, 129 enfants (94 garçons et 35 filles) ont été hospitalisés pour PP, soit une incidence hospitalière de 0,7%. L’âge moyen était de 59,1mois. L’épanchement pleural était unilatéral dans 93,01% des cas et le liquide était purulent dans 80% des cas. La cellularité moyenne dans le liquide pleural était de 14774 leucocytes/mm³avec une prédominance de polynucléaires altérés. Le Rivalta était positif dans 100%. Une bactérie était isolée chez 98 enfants. L’hémoculture était positive chez 32 patients. Le pneumocoque était retrouvé dans 39,8%, suivi du staphylocoque doré dans 29,6%. Toutes les souches de pneumocoque étaient sensibles à la pénicilline. La durée moyenne de l’antibiothérapie était de 21 jours. Un drainage pleural avait été réalisé chez 75 enfants (58,1%). Les complications notées étaient le pneumothorax (8 cas), le choc septique (7 cas), l’empyème de nécessité (3 cas), la suppuration du site de drainage (8 cas) et le décès (5 cas).

Conclusion: Les PP représentent 0,7% des hospitalisations au CHNEAR. Le pneumocoque est le premier germe en cause. Nous recommandons l’introduction du vaccin anti pneumococcique dans le programme élargi de vaccination.

Mots clés : enfant, pleurésie purulente, streptococcus pneumoniae, staphylococcus aureus.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243