SANTE SEXUELLE DES ADOLESCENTS COLLEGIENS : CONNAISSANCES, ATTITUDES, ET PRATIQUES FACE AUX RISQUES DES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES A LOME.

Kokou Agbékogni Réné SEGBEDJI, Koffi Edem DJADOU, Ouro-Bagna TCHAGBELE, Komi Deladem AZOUMAH, Akibou GERALDO, Foli AGBEKO, Abdou-Rahmane AGBERE, Yawo Dzayissè ATAKOUMA

Résumé


Introduction : L’éducation sexuelle à l’école permet de procurer une bonne santé sexuelle aux adolescents et les aide à éviter les conséquences néfastes de la sexualité. Objectif : Evaluer les connaissances, attitudes et pratiques  et le comportement sexuel des adolescents instruits de Lomé commune en matière de santé sexuelle  et des IST/VIH/SIDA. Patients et méthode : Il s’est agi d’une interview réalisée du 3 mars au 30 avril 2012  auprès des  adolescents collégiens âgés de 10 à 19 ans.  Résultats : Cinq cent quarante-sept  collégiens d’âge moyen de 16,2 ans ont été inclus dont 276 garçons (sex ratio H/F de 1,01). Parmi eux, 92% connaissaient d’autres  IST en dehors du VIH/SIDA, dont 14% des filles et 8,7% des garçons sexuellement actifs en avaient souffert. Quatre-vingt-onze pour cent des collégiens connaissaient les voies de transmission du  VIH/SIDA.  Quarante-deux virgule quatre pour cent des adolescents dont 19,2% de  filles et 23,2% de garçons  connaissaient leur statut sérologique VIH. Parmi les adolescents, 27,6% étaient sexuellement actifs et 25,4% vivaient avec au moins un de leurs parents. L’âge moyen au premier rapport sexuel était de 15,2 ans chez les garçons et de 15,6 ans chez les filles. Les filles ont été enceintes dans 14% des cas et ont fait un avortement dans 12% des cas. En pratique,  29,1% des élèves dont  8,6% de filles et 20,5% des garçons avaient utilisé le préservatif lors du dernier rapport sexuel.   Les contraceptifs oraux et injectables étaient utilisés par 30,3% des filles. L’abstinence sexuelle était pratiquée par 72,4% de tous les collégiens adolescents. Conclusion :  Cette étude a permis de savoir que les collégiens ont un niveau élevé de connaissance des principales voies de transmission du VIH/SIDA et qu’ils ont des comportements à risque. Il est nécessaire de mener des actions qui auront pour but de réduire ces pratiques à risque afin de préserver la santé sexuelle des adolescents. Mots clés : adolescence, connaissances, pratiques, attitudes, sexe, Togo.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243