Traumatisme des rochers : aspect TDM à propos de 60 cas à Lomé

Ousmane Aminata BAH

Résumé


RESUME

Objectifs : Etablir le profil épidémiologique des patients et répertorier les lésions traumatiques des rochers observées à la TDM.

Méthodologie : Etude prospective descriptive pendant 18 mois portant sur  60 examens tomodensitométriques des rochers traumatiques réalisés au CHU de Lomé (Sylvanus Olympio et Campus).

Résultats : Il y avait une prédominance masculine avec un sex-ratio de 4,45. L’âge moyen  était de 31 ans (extrêmes de 2 à 69 ans). L’examen a été réalisé dans tous les cas sans injection du produit de contraste. Les fractures extra labyrinthiques ont été les plus fréquentes (90,01%). L’hémotympan le principal signe associé (96,67%), suivi des  fractures de l’os tympanal (80,33%), de la mastoïde (40%) et des lésions ossiculaires (26,67%). La luxation incudo-malléaire était la principale lésion ossiculaire retrouvée (75%). 

Conclusion : La tomodensitométrie reste l’examen de premier choix dans l’exploration des rochers traumatiques.

Mots clés : TDM, traumatisme, rocher, Lomé.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243