Anomalies échographiques abdominales observées chez l’adulte en milieu semi-rural

Pihou GBANDE

Résumé


But :Répertorier les anomalies échographiques abdominales observées chez l’adulte en milieu semi-rural.

Matériels et méthodes:Il s'est agi d'une étude rétrospective descriptive portant sur des examens d'échographies abdominales réalisées chez les adultes. L’étude s’est déroulée du 1er janvier 2016 au 30 juin 2017.

Résultats :Trois cent quatre-vingt-neuf échographies ont fait partie de cette étude avec une fréquence de 21,6 échographies abdominales par mois. L’âge moyen des patients était de 48 ans. On avait noté une légère prédominance féminine, soit une sex-ratio de 1,12. Les indications des échographies étaient dominées par la douleur abdominale, 151 cas (38,8%), la suspicion d’une hépatopathie, 70 cas (18%) et l’ascite, 39 cas (10%). Le résultat de l’échographie était pathologique dans 91,3% (355 cas). Le foie était anormal dans 224 cas (57,6%), la rate dans 98 cas (25,2%). Les lésions hépatiques étaient dominées par l’hépatomégalie nodulaire avec 97 cas (43,3%). Les lésions spléniques étaient principalement la splénomégalie homogène, 89 cas (90,8%). L’ascite a été notée dans 36,5% (142 cas).

Conclusion : Malgré la croissance des performances de la tomodensitométrie et de l’IRM, l’échographie demeure un outil performant pour l’exploration de l’abdomen surtout dans nos pays à ressources limitées.

Mots clés : échographie, hépatomégalie, splénomégalie, Sokodé

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


RAMReS2S  - ISSN 2424-7243