LES EMPYEMES INTRACRANIENS : ASPECTS DIAGNOSTIQUES ET THERAPEUTIQUES DANS LE SERVICE DE NEUROCHIRURGIE DU CHU GABRIEL TOURE : A PROPOS D’UNE SERIE DE 32 CAS

Moussa DIALLO

Résumé


Les empyèmes intracrâniens sont une collection suppurée à l’intérieur de la boite crânienne. Selon sa localisation, ils sont dits sous ou extraduraux. Cette affection touche de plus en plus les sujets jeunes immunocompétents avec des étiologies diverses. Les auteurs rapportent le résultat de leur travail sur la prise en charge des empyèmes intracrâniens                                                                                        .

Matériels et Méthode

Notre étude prospective et descriptive était étendue sur 30 mois (Juillet 2013- Décembre 2015). Elle avait consisté à la mise en place d’une fiche d’enquête remplie à partir des dossiers de tous les patients traités dans le service pour empyèmes intracrâniens. Les paramètres étudiés étaient les suivants : l’âge, le sexe, la profession, les moyens diagnostiques, la localisation de la lésion, les délais diagnostique et thérapeutiques, le traitement et l’évolution. Au total, 32 dossiers avaient été colligés. Les données étaient traitées sur Word et Excel version office 2013.                                   Le diagnostic était évoqué sur les critères clinique : syndrôme infectieux modéré ou sévère associé à une hypertension intracrânienne (HTIC) d’intensité variable et parfois à des signes de focalisation ; et radiologique : (TDM sans et avec injection de produit de contracte) par la présence d’une collection péri-cérébrale avec prise de contraste en périphérie et parfois à une encéphalite associée

Résultats

Les sujets jeunes, âgés de 0 à 30 ans étaient les plus touchés avec 62,52% des cas. L’affection concernait les personnes de sexe féminin avec un sexe ratio de 0,8. En moyenne, délai diagnostique était autour de 6 mois. Le tableau clinique était fait de céphalées dans 78,13%, de déficit neurologique 15,63% et de fièvre 12,5%. La tomodensitométrie cranio-cérébrale avait été le moyen diagnostique préopératoire par excellence avec 100% de réalisation. 53,16% de nos patients avaient été opérés entre 0 et 7 jours. L’antibiothérapie probabiliste   postopératoire était basée sur la tri-antibiothérapie. 81,25% de nos prélèvements adressés la bactériologie étaient revenus stériles. Le taux de mortalité était de 25%. Une évolution favorable était observée chez 59,4% de nos patients 

Conclusion

Les empyèmes intracrâniens constituent un problème dans sa gestion thérapeutique à cause du polymorphisme de son tableau pouvant retarder le diagnostic. L’accent doit être mis sur la prévention des complications de cette affection par une prise en charge pluridisciplinaire.

Mots clés : Suppuration intracrânienne, Empyème sous dural, Empyème extradural, sujet jeune


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243