FACTEURS CONCOURANT AUX ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX CHEZ L’HYPERTENDU TRAITE AU CHU SYLVANUS OLYMPIO DE LOME

Yaovi Mignazonzon Afassinou

Résumé


Introduction: Les accidents vasculaires cérébraux sont des pathologies graves. L’hypertension artérielle demeure le plus puissant et fréquent facteur malgré son traitement. La connaissance et le contrôle des facteurs favorisant les accidents vasculaires cérébraux restent encore flous au Togo. L’objectif de ce travail est d’évaluer les facteurs qui favorisent la survenue des accidents vasculaires cérébraux chez les hypertendus traités au CHU Sylvanus Olympio.

Patients et méthodes : Il s’agit d’une étude descriptive réalisée de Janvier 2011 à janvier 2012 à la clinique neurologique du CHU Sylvanus Olympio. Ont été inclus dans l’étude les dossiers des patients hypertendus traités admis pour accident vasculaire cérébral (AVC).

Résultats : Cent dix patients étaient hospitalisés pour AVC parmi lesquels 85 patients étaient hypertendus traités soit une prévalence de 77,3% d’AVC chez l’hypertendu traité. L’âge moyen des patients était de 58,2 ans avec les extrêmes de 28 et 93 ans. Les AVC étaient survenus dans les trois premières années suivant la découverte de l’HTA dans 61,2% des cas avec un maximum dans la deuxième année (37,6%). Cinquante-neuf patients (69,4%) présentaient au moins un autre facteur de risque cardiovasculaire associé à l’HTA et 25 patients (29,4%) présentaient deux autres facteurs de risque cardiovasculaire associés à l’HTA. Le captopril était la molécule la plus prescrite dans 37,6% des cas. La monothérapie était le mode de traitement antihypertenseur le plus utilisé (50,6%). L’ECG (15,2%) et l’échodoppler cardiaque ont permis de retrouver des cardiopathies emboligènes (23,5%).  L’observance thérapeutique de nos patients était mauvaise. Au moment de la survenue de l’AVC,  63,5% des patients étaient en rupture thérapeutique et  28,2% des patients avaient une irrégularité thérapeutique.

Conclusion : La prévalence des AVC chez l’hypertendu traité était très élevée. L’inobservance thérapeutique, l’insuffisance thérapeutique, le nombre élevé d’autres facteurs de risque cardiovasculaire associé à l’HTA, les cardiopathies emboligènes, les situations conflictuelles étaient les facteurs concourant aux AVC chez les hypertendus traités.

Mots-clés : Hypertension artérielle, accident vasculaire cérébral, facteurs favorisants, Togo.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243