Fréquentation des urgences pédiatriques par les nouveau-nés et les déterminants de leurs admissions en hospitalisation à Dakar.

Modou GUEYE

Résumé


Objectifs. – Identifier les déterminants de la consultation et de l’admission des nouveau-nés aux urgences pédiatriques d’un CHU de Dakar.

Matériel et méthode. – Etudetransversalemenée  du 1er Juin au 30 Novembre 2012. Nous avons inclus tous les nouveau-nés âgés de moins de 28 jours, reçus en consultation  aux urgences et/ou hospitalisés dans le service.

Résultats. –Sur les 1639 enfants vus aux urgences pédiatriques,  320  étaient des nouveau-néssoit 19,5% des consultations. Parmi ces nouveau-nés inclus, 182 étaient hospitalisés dans le service, soit un taux d’hospitalisation de 56,8% (182/320). La majorité (75%) des mères avait quitté la maternité  moins de 24heures après l’accouchement.

A l’admission aux urgences, 43,8% des nouveau-nés  étaient âgés de moins de 7jours. Les motifs de consultation étaient dominés par les pathologies infectieuses (45%), digestives (36,9%), respiratoires (27,8%) et métaboliques (27,8%) alors que les hospitalisations étaient largement dominées par des motifs infectieux (53,8%).

Plusieurs facteurs étaient associés à l’admission des nouveau-nés en hospitalisation. Il s’agissait du lieu de naissance (p=0,001), du faible poids de naissance (p=0,03), de la courte durée de séjour de la mère en maternité (p=0,018).

Conclusion : Nous recommandonsles mesures suivantes :

-      L’amélioration de l’accouchement en périphérie, la prévention des faibles poids de naissance

-      Le maintien des mères en maternité pendant une durée de séjour optimale,

-      la systématisation de l’examen médical du nouveau-né avant la sortie de maternité

 

Mots clés : nouveau-nés, urgences pédiatriques,  Dakar


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243