EVALUATION DE LA METHODE BACTERIOLOGIQUE DANS LE DIAGNOSTIC DE LA DREPANOCYTOSE

Cyriaque Lucien KAIMBA

Résumé


Objectif : L’objectif principal de ce travail était de procéder à l’évaluation du test bactériologique dans le diagnostic de la drépanocytose en utilisant des souches d’entérobactéries.
Matériel et méthodes: il s’agit de l’évaluation d’un test de diagnostic qualitatif par rapport à un test de référence qui s’est déroulé au laboratoire de diagnostic de biologie médicale du Centre Hospitalier Régional
de Ziguinchor du 1er au 31 Juillet 2015. Tous les patients âgés d’au moins 6 mois à qui un test d’Emmel a été prescrit, ont été retenus pour l’étude. Sur chaque prélèvement, un test de falciformation par la méthode au métabisulfite de sodium à 2% et par la méthode bactériologique ont été réalisés.
Résultats : Cinquante (50) prélèvements ont été retenus
pour l’étude et trois souches d’entérobactéries ont été testées. Il s’agit de Citrobacter sp, Escherichiacoli et Klebsiella pneumoniae Les résultats de l’évaluation du test bactériologique ont donné 100% pour la spécificité et 100% pour la sensibilité. De ces paramètres, on déduit un taux de faux négatifs égal à 0, un taux de faux positifs égal à 0, une valeur prédictive
positive du test égale à 1 et une valeur prédictive négatif aussi égale à 1.
Conclusions : Ces résultats montrent que ce test bactériologique de falciformation peut être utilisé comme alternative ou test de substitution à la méthode au métabisulfite de sodium dans le diagnostic de la drépanocytose dans les laboratoires polyvalents qui font la culture des bactéries et isolent régulièrement les entérobactéries.
Mots-clés : Drépanocytose, Test d’Emmel, Falciformation bactériologique des hématies

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243