Complications aigues métaboliques du diabète sucré dans le Service de Réanimation Polyvalente du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou au Burkina Faso

Papougnézambo Bonkoungou

Résumé


Objectif : Etudier les complications aiguës métaboliques (CAM) du diabète sucré dans le Service de Réanimation Polyvalente (SRP) du Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU-YO) au Burkina Faso.

Patients et méthodes : Etude rétrospectivesur une période de cinq ans (1erjanvier 2008 au 31 décembre 2012). La population d’étude était constituée des patients admis dans leditservice pour une CAM du diabète sucré. 

Résultats :Soixante-six patients ont été retenus pour l’étude.La fréquence d’admission pour des CAM de diabète était de 6,5% avec un âge moyen de 55 ± 17 ans et une prédominance masculine (sex-ratio=1 ,06). Les principaux motifs d’admission étaient lecoma grave (62,1%), détresse respiratoire (81,8%) et déshydratation (15,1%).La mauvaise observance thérapeutique était retrouvée dans 64,5%.L’acidocétose constituait 59,1% des CAM suivie de l’hypoglycémie (27,3%) et du syndrome d’hyperglycémie hyperosmolaire(SHH) (13,6%). L’hyperglycémie moyenne était de 26, 31 mmol/L et l’hypoglycémie moyenne de 1,3 ± 0,7 mmol/L. Une cétonurie (69,1%) et une glycosurie (67,8%) étaient observées. Les complications étaient associées à un âge avancé (p= 0.003).L’infection constituait le principal facteur de décompensation. La durée moyenne de séjour était 5,8 ± 5,6 jours.La mortalité globale (54,55%) était liée à la gravité du coma (p=0,007).

Conclusion : Les CAM du diabète sucré sont relativement fréquentes dans le SRP du CHU-YO à Ouagadougou. Le taux de mortalitéestélevé. Une prise en charge précoce et adaptéepourrait améliorer le pronostic vital.

Mots clés: Diabète sucré,acidocétose,syndrome hyper glycémique hyperosmolaire, hypoglycémie, réanimation.


Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.


Rev. CAMES SANTE  - ISSN 2424-7243